L’ostéopathie peut soulager voire régler :

  • Les problèmes articulaires d’origine traumatique : chute, entorse, glissade, cheval coincé dans le boxe…
  • Les lésions musculaires : contractures, élongations, crampes …
  • Les troubles musculaires au niveau de l’épaule, dos, croupe …
  • Les tendinites d’effort ou de fatigue,
  • Les boiteries,
  • Chez les poulains depuis la naissance si problème et 1 à 2 fois par an tout au long de sa croissance,
  • Le cheval âgé, pour l’aider à mieux vieillir, soulager ses douleurs de vieillesse et de vécu…

Les signaux d’alarme qui doivent vous motiver à consulter rapidement :

  • Raccourcissement de la foulée, traine un pied, trébuche souvent.
  • Un dos sensible au pansage ou au sanglage,
  • Refus au travail, trotte où ne galope plus comme avant, diminution des performances,
  • Changement de comportement au travail, moins concentré, moins complice qu’avant,
  • Repousse ou n’accepte pas le mors, impression d’être gêné en bouche ou au contraire qui devient dur de la bouche,
  • Une raideur au travail, ou plus d’un côté que de l’autre, cheval qui garde la tête en l’air ou au contraire encapuchonné,
  • Cheval qui se traverse, se désunit, mauvais engagement, difficulté de départ au galop ou de changement de pied,
  • Cheval qui se précipite sur l’obstacle, ou saute plat, ou les épaules pas au même niveau, difficulté pour passer les postérieurs,
  • Après une intervention chirurgicale,
  • Après le passage du dentiste équin, pour soulever les compensations aux cervicales, épaules, hanches… et vérifier la mobilité de la mâchoire (souvent gêné voir bloqué par les surdents) et toujours après l’avulsion des dents-de-loup.
  • Si problème de troubles fonctionnels : digestif, urinaire, sexuel, chaleur absente ou douloureuse…

 

Les chevaux de compétition qui ont un suivi ostéopathique sont plus réguliers dans leur performance.

 

Les étapes d’une séance d’ostéopathie équine : (durée de 30 min à 1h)

  • Anamnèse : renseignements sur le vécu de l’animal, âge, antécédent traumatique, médicamenteux, activité… écoute du ressenti du propriétaire, puis le praticien se met à l’écoute du cheval !
  • Observation du cheval en mouvement, au pas et au trot (parfois au galop ou au travail, sur des cercles ou sur obstacles…)
  • Palpation de tout le corps, à la recherche de zones chaudes, froides, dures, molles, douloureuses…
  • Test de mobilité, recherche de blocage, manque de souplesse…
  • Normalisation des dysfonctions grâce à différentes techniques qui s’adaptent selon chaque animal (structurelle, fluidique, viscérale, travail des fascias, MRP, étirement passif ou actif…)
  • Vérification des dents (si présence de surdents ou dents de loup et mouvement de la mâchoire)
  • Vérification de l’état du ferrage ou parage,
  • Vérification du matériel et surtout de la selle avec et sans tapis, amortisseur…
  • Conseils pour la suite :
    • temps de repos, exercices de rééducation, échauffement, travail, huiles essentielles, homéo, phyto… conditions de vie de l’animal
  • Fiche compte rendu de mes observations et de mon travail, mais qui n’est pas un diagnostic et ne remplace en aucun cas l’avis du vétérinaire.

L’ostéopathie influence la biomécanique, elle n’a pas d’action purement médicale mais est complémentaire des traitements allopathiques. Il est indispensable de travailler en harmonie avec le vétérinaire, dentiste équin, pareur ou maréchal-ferrant, sellier, entraîneur ou moniteur, nutritionniste etc.